Ça fait la Une de tous les journaux depuis des mois : le prix de l’énergie flambe, alors que les ménages sont obligés de rester chez eux. La facture d’électricité et de gaz explose doublement. Alors, que faire pour aider les plus précaires à faire face ? Il y a bien des pistes sur la table du gouvernement mais à l’heure d’écrire ces lignes, toujours pas d’accord. Ça traine, ça discutaille. On connait maintenant la chanson...

On ne veut pas d’un « chequeke » par ci, d’une baisse de la TVA par là… Il y a pourtant urgence. Mais dans cette crise, pardon ma naïveté, il n’y a pas que les tergiversations du gouvernement qui m’échappent… Chez nous, l’énergie provient en majorité des centrales nucléaires. En 2021, elles ont produit 52 % de notre consommation. Ce qui semble une très bonne performance. Pourquoi le prix de l’électricité grimpe-t-il si fort alors, si les conditions de productions n’ont pas changé ? À cause du prix du gaz qui augmente ? Alors, parce que le prix du gaz augmente pour des raisons que l’on ne maitrise pas, il faut admettre que les fournisseurs d’électricité décident de faire la même chose, juste pour suivre la logique de l’offre et de la demande.

En toute simplicité et au mépris de la population. Ah la libéralisation de l’énergie, que du bonheur ! Et quid des énergies renouvelables, n’en deviennent-elles pas plus rentables ? Et les fournisseurs de ces énergies, ils suivent aussi la tendance à la hausse ? Tiens, en Chine, ils augmentent la production du charbon pour faire face à l’augmentation des prix de l’électricité. Le changement climatique appréciera. Quitte à rester courtermiste, on n’a qu’à le faire aussi tant qu’on y est… 

Le Gavroche

Bonne nouvelle

Bonne nouvelle. Le baromètre de la générosité vient de révéler ses résultats chez nos… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020