En partant de son expérience au cœur des territoires Warlpiri dans le désert central australien, Barbara Glowczewski a rédigé cet ouvrage avec le désir de redéfinir son engagement en tant qu’anthropologue mais aussi en tant que citoyenne. Elle y tisse une toile des résistances liées à la question des territoires mettant en évidence les transversalités planétaires ainsi que l’accélération du « télescopage entre les urgences politiques et écologiques ».

Barbara Glowczewski dresse un portrait de luttes de défenses des territoires aux quatre coins de la planète et des relations qu’ils et elles ont tissées entre eux·elles, et les milieux dans lesquels ils et elles habitent. Ces différents combats contre les politiques extractivistes et post-coloniales mettent en évidence la nécessité de repenser nos relations avec la terre dans une optique qui ne soit plus ethnocentrée mais qui s’ouvrirait à d’autres façons de comprendre « les esprits de la terre, de l’eau et de l’air », qui « sont en colère lorsque les humains ne respectent pas certaines lois d’équilibre qui sont à la fois sociales, environnementales et cosmologiques ».

Black Lives Matter, Chamanes, Yézidis d’Irak, mouvements des droits de la terre en Bolivie, en Équateur, Indépendantistes de Polynésie: autant de stratégies de résistances mettant en avant les alliances pluriverses”. L’auteure termine cet ouvrage en relatant son expérience à la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, dont elle raconte la mobilisation et l’ingéniosité dans leur lutte pour un autre monde. Ces différentes initiatives laissent rêver à cet autre monde dans lequel on “prendrait soin des attachements locaux et transversaux avec le milieu et la mémoire vivante de la Terre”, seule manière de prendre soin de nos existences humaines. 

Par Zoé MAUS

B. GLOWCZEWSKI, Réveiller les esprits de la terre, Éditions Dehors, 2021

Le Gavroche

Bonne nouvelle

Bonne nouvelle. Le baromètre de la générosité vient de révéler ses résultats chez nos… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020