La défense de la fiscalité n’est pas une tâche simple pour la gauche politique et syndicale. Les débats dans les assemblées sont souvent houleux. Régulièrement, il faut taper sur le clou. Et rappeler que la fiscalité est en quelque sorte le prix de la civilisation. Qu’elle est essentielle pour assurer le financement des fonctions collectives telles que l’enseignement, la santé, la sécurité. Qu’elle est primordiale aussi pour redistribuer les richesses, et ainsi permettre aux personnes à bas revenus de vivre dans des conditions décentes. Aussi, que la fiscalité a un rôle incitatif en pénalisant certains comportements nuisibles tels que la pollution par exemple, et en encourageant d’autres comme l’isolation des bâtiments.

Lire la suite...

Le fait que le Parlement démocratiquement élu vote le budget des voies et moyens est probablement un argument devenu de moins en moins suffisant pour légitimer l’impôt aux yeux des citoyens contribuables. L’éducation permanente cherche notamment à développer la compréhension, l’analyse et le regard critique des citoyens sur des questions de société qui émergent de la vie quotidienne. Le questionnement amène souvent à s’intéresser à une ou plusieurs fonctions collectives, aux dépenses qu’elles occasionnent ainsi qu’à leur financement. La discussion vire alors fréquemment vers le niveau des impôts et des cotisations, vers l’inégalité en matière fiscale, vers les dépenses publiques « inutiles » ou « excessives », et somme toute, vers la légitimité de la hauteur des prélèvements sociaux et fiscaux.

Lire la suite...

Arnaud ZacharieDès qu’il a fallu procéder à des restrictions budgétaires, le secteur de la Coopération au développement a souvent été, sous les gouvernements précédents, victime d’« ajustements » conséquents. Qu’en est-il aujourd’hui ? Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11, décode les réformes en cours et la vision qui les sous-tend. Entretien.

Lire la suite...

 

Le 22 décembre dernier, le nouveau gouvernement bruxellois adoptait son projet de « Contrat pour l'économie et l'emploi », un épais document qui servira de fil conducteur à la politique bruxelloise pour la durée de la législature. Emploi, économie, logement, formation, fiscalité, rénovation, environnement, développement de l'identité bruxelloise... toutes les intentions y sont, ou presque, pour revitaliser une Région dans laquelle les problèmes sociaux ne manquent pas. Le point sur ces nouvelles priorités.

 

Lire la suite...

Dans quelle mesure la technologie peut-elle modeler la société, dans quelle mesure la société peut-elle façonner la technologie ? Cette double question est sous-jacente à toutes les analyses des relations entre technologie et société. Le livre « La technologie, un jeu de société » (1) propose un bilan des analyses existantes, en s’appuyant sur de nombreuses recherches dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC).

 

Lire la suite...

Quel modèle de développement pour Bruxelles ? Voilà sans doute une question un peu « bateau ». Si l’on écarte les propos de circonstance sur « une ville où il fait bon vivre » et autres slogans visant à « libérer le dynamisme des Bruxellois », peu d’analyses et de débats ont été mobilisés à l’occasion des élections du 13 juin. L’enjeu est néanmoins de taille face à une réalité bruxelloise fortement marquée par une polarisation sociale et un développement très contrasté.

 

Lire la suite...

Le tee-shirt ou les chaussettes achetés hier aux enfants n'ont-ils pas été fabriqués par d'autres enfants vissés à leur table de travail à l'autre bout de la planète ? Aujourd'hui, il est impossible pour les consommateurs que nous sommes de savoir. C'est pour lutter contre cet état d'ignorance que le socialiste flamand Dirk Van der Maelen a déposé en 1994 une proposition de loi visant à instaurer un label social. Huit ans et trois ministres de l'Économie plus tard, le texte de loi qui instaure le label social a enfin été adopté. Petit coup de projo sur une loi en vigueur depuis un an et au centre de nombreux débats…

 

Lire la suite...

Depuis plusieurs années, la Commission européenne a développé un véritable engouement pour la responsabilité sociale des entreprises. Soumise à un lobby très efficace de la CSR européenne (Corporate Social Responsability regroupant une cinquantaine de grandes entreprises européennes), la Commission a été véritablement séduite par ce qui lui apparaît comme un must, la voie royale moderne du progrès social, responsabilisant le secteur privé et de multiples acteurs de la société civile.

 

Lire la suite...

Depuis un certain temps, la responsabilité sociale des entreprises est devenue un must. Institutions publiques (Union européenne, Nations unies, OIT même), monde des affaires, employeurs, organisations de la société civile – du moins certaines – semblent se rejoindre dans la conviction que la « responsabilité sociale des entreprises » est l’élément essentiel des politiques sociales, actuelles et futures, sur tous les continents et dans tous les secteurs. Mais si on gratte le vernis, que reste-t-il ? Gérard Fonteneau démystifie pour nous le concept.

 

Lire la suite...

Pour la première fois, une soixantaine de chefs d’État, des représentants de la Banque mondiale (BM), du Fonds monétaire international (FMI), de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ainsi que des entreprises multinationales se sont rencontrés en mars dernier sous l'égide des Nations Unies. Au menu de cette grand'messe : trouver des moyens financiers pour atteindre les objectifs de développement fixés par les Nations Unies (" Development Millenium Goals ") (1). Un programme ambitieux, pour un résultat qui laisse un goût amer.

 

Lire la suite...

Le Gavroche

Une transaction pénale: rien que ça!

Comme moi, vous avez peut-être avalé votre café de travers en apprenant que Stéphane… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Octobre 2019