Ne dites plus Facebook mais Meta. C’est le nouveau nom donné à la maison mère du géant californien: un changement qui annonce les nouveaux projets du groupe. En effet, vous pourrez bientôt rentrer dans le monde des Métavers, ces univers virtuels autonomes où les utilisateurs et utilisatrices peuvent interagir sous forme d’avatar. Facebook a ainsi annoncé la création de 10.000 emplois en Union européenne pour développer ce réseau social du « futur ». Un monde parallèle au bout de nos doigts...

Si j’étais optimiste, je pourrais l’envisager comme un lieu de rattrapage du monde réel. Un espace de rencontres, de rapprochement entre personnes qui vivent loin l’une de l’autre, un endroit où l’on pourrait construire de nouveaux rapports sociaux basés sur l’égalité par exemple, un monde où l’argent n’est pas au centre du jeu…

Ok, ok, je m’emporte. Il suffit de soulever un coin du voile sur la réalité des univers offerts par les jeux vidéo pour s’apercevoir que les failles de nos sociétés fragmentent de la même manière (voire pire encore) les mondes virtuels. Pas d’utopie à l’horizon donc. C’est sûr, on ne va pas compter sur un Marc Zuckerberg pour nous dessiner les contours d’un autre monde, lui qui préfère le profit à la santé mentale des utilisateurs et utilisatrices de ses réseaux sociaux. Et puis, j’sais pas vous, mais moi, avec l’expérience de la vie en distanciel, cette perspective d’aller faire ses courses ou d’sortir en boîte de nuit dans un monde numérique ne m’affole pas du tout. Se voir en vrai, ce n’est quand même pas pareil, hein ?

Le Gavroche

Ne dites plus Facebook mais Meta

Ne dites plus Facebook mais Meta. C’est le nouveau nom donné à la maison mère du géant… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020