loyers abusifsAujourd’hui, beaucoup de Bruxellois·e·s éprouvent des difficultés d’accès à un logement abordable et de qualité. Les pouvoirs publics s’apprêtent à déployer une politique d’allocations loyer, demain conditionnées au respect par le bailleur d’un loyer raisonnable. Une obligation contenue de manière implicite dans le code du logement bruxellois à laquelle la justice de paix de Saint-Gilles vient de conférer une portée concrète. Se référant à la grille indicative des loyers mobilisée par les Équipes populaires qui avaient tenté de concilier les parties, la justice a tranché ! Une grande première dans l’histoire belge du droit au logement. Une voie à suivre et amplifier. Explications et tour d’horizon.

Lire la suite...

clefsLe 15 mars dernier, le gouvernement wallon a adopté un décret de réforme du bail d'habitation et de résidence principale. Il est entré en vigueur le 1er septembre. Ainsi se concrétise le transfert de compétences acquis en 2014, lors de la sixième réforme de l'État. Consensuel, le texte maintient un certain équilibre qui présidait. En revanche, peu ambitieux, il manque l'occasion d'améliorer des dispositifs boiteux et élude certains enjeux qui regardent pourtant de près un Wallon sur trois 1.

Lire la suite...

DSC 0037Le transfert du « bonus logement » aux Régions est l’occasion de réévaluer la pertinence de cette mesure mise en place au niveau fédéral en 2004. Pour l’année 2015, on estime à 750 millions d’euros le coût de cette mesure pour la Région wallonne, sur une facture totale de 2,6 milliards pour l’ensemble du pays. Dans un contexte de fortes contraintes budgétaires, une réforme s’impose donc, qui cible davantage le dispositif afin de le rendre à la fois plus efficace et plus équitable. Explications.

Lire la suite...

Il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides en Région bruxelloise (dont 5 000 habitables immédiatement) et 40 000 en Wallonie, pratiquement le même nombre de personnes dans les deux Régions sont sur les listes d’attente pour un logement. Facile donc, direz-vous, donnons leur les logements vides.


Lire la suite...

Tout le monde le sait, tout le monde s’en plaint : se loger à Bruxelles coûte cher, et même très cher. Dans la capitale, plus de 200 000 familles répondent aux conditions d’accès au logement social, c’est-à-dire un Bruxellois sur deux. 23 500 de ces familles sont sur des listes d’attente.


Lire la suite...

Vétusté et sous-financement chronique, le logement social wallon peine à se régénérer. À l'instar du parc bruxellois, de nombreux logements sociaux wallons sont considérés comme insalubres et nécessitent également une large opération de réhabilitation. Sous perfusion depuis des années, le logement social wallon va-t-il enfin pouvoir se relever ? Un plan quinquennal dopé d'un milliard d'euros vient de lui être accordé.


Lire la suite...

L’énergie, au centre de bien des débats, et d’une campagne de sensibilisation du CIEP que nous relayons largement, s’inscrit aussi à l’agenda du Gouvernement wallon. Soucieux d’évaluer en 2011 le système du compteur à budget imposé aux consommateurs en difficulté de paiement, l’exécutif wallon osera-t-il s’inspirer du modèle bruxellois qui offre des réponses plus sociales et moins coûteuses ?

Lire la suite...

Le concept de « mixité sociale » est un concept en vogue, mais controversé. Qu’il s’agisse d’enseignement (et de la série de décrets censés le traduire) ou des politiques de la Ville et du logement, quand on se demande exactement ce que cette notion recouvre, les réponses sont floues.

Lire la suite...

Ces derniers mois, la problématique de l’accès à l’énergie est revenue au centre des débats de l’actualité politique et sociale à travers deux phénomènes. D’une part, en raison de l’augmentation des prix des produits énergétiques constatée ces dernières années (même si la crise économique a quelque peu ralenti ce phénomène). D’autre part, en raison de la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz qui, en plus d’avoir engendré de nombreuses difficultés pour les ménages 1, a particulièrement pénalisé les petits consommateurs à travers un système de tarification qui les désavantage.

Lire la suite...

Divers acteurs sociaux et politiques ont plaidé ces dernières semaines pour réduire de 21 à 6 % la TVA sur le gaz et l’électricité. Heureux hasard, mais ici je ne crois pas au hasard, la CREG (Commission de régulation du gaz et de l’électricité) a rendu publique en janvier 2008 une étude qui donne à penser que ce serait une bonne idée.

Lire la suite...

Le Gavroche

Confinement et remerciements

Voilà dix jours que nous vivons confinés, isolés les uns des autres pour éviter la… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020