welcome refugeeLa solidarité ne constitue pas un délit en Belgique. La justice vient (provisoirement) de le rappeler dans le cadre du procès des hébergeur.euse.s de migrant.e.s. Le caractère humanitaire et désintéressé de ces démarches citoyennes d'aide aux populations en migration a donc bel et bien été reconnu dans toutes ses dimensions. Victoire ? Indéniablement, même si, à regarder de près ce procès qui est aussi celui des « hébergés », il y a quelques ombres au tableau. Et la dernière en date n'est pas la moindre : le procureur général a fait appel de la décision...

 

Lire la suite...

hafida5Les débats concernant la sortie de l'avortement du Code pénal ont été tendus entre les parlementaires de la commission de Justice de la Chambre. Finalement, la majorité a réussi à faire voter son texte, au grand dam de l'opposition et des organisations de femmes, telle Vie féminine, qui espéraient une véritable réforme de la loi de 1990. Hafida Bachir, sa présidente, nous livre son analyse.

Lire la suite...

octobre article 1Le racisme anti-Noirs est une forme de racisme souvent négligée, voire banalisée. On oublierait presque qu’il existe. Aux yeux de certains, il serait un problème résolu depuis de nombreuses années. Rien n’est plus
faux : sous des formes parfois visibles, souvent invisibles et inconscientes, il continue de maintenir toute une partie de la population au bas de l’échelle sociale.

Lire la suite...

Photo feminisme  Denis BocquetLes lieux où s'exerce le militantisme 1 échappent-ils par essence à la domination masculine ? Pas forcément. Là, comme ailleurs, se produisent et se reproduisent des inégalités sexuées : sous-représentation des femmes, division du travail, sexisme ordinaire... Les identifier, en comprendre les causes constituent un premier pas. Imaginer de nouvelles pistes, collectives, qui transforment réellement les rapports sociaux de genre au sein des organisations sociales, en est un autre. Analyse.

Lire la suite...

photoInterviewSur papier, l'égalité hommes-femmes dans l'emploi n'a pas de quoi faire pâlir les femmes. La Belgique dispose en effet d'une législation en matière d'égalité au travail relativement satisfaisante. Dans la réalité, il en va tout autrement ! L'écart salarial, les discriminations entre les sexes, le plafond de verre, la ségrégation sectorielle, les mauvaises conditions de travail affectent toujours bien les femmes. Loin des beaux discours, Démocratie fait le point sur la situation en 2017 avec Patricia Biard.

Lire la suite...

La crise touche davantage les femmes que les hommes. C’est le constat établi par de nombreuses organisations féministes réunies au sein de la Marche Mondiale des Femmes.
Ce mouvement de femmes s’est réuni le 4 octobre au Parlement européen pour dénoncer
les coupes budgétaires réalisées dans le financement de programmes sociaux et la manière dont l’austérité affecte des secteurs où l’emploi est fortement féminisé (soins à domicile, maisons de repos...). Marcela de la Peña Valvidia (Le Monde selon les femmes) nous explique le combat mené par ce mouvement international et dénonce le retour d’une vision « patriarcale » de la société.

Lire la suite...

Reprenant de la vigueur au milieu des années 1990, le principe de mixité sociale s’est cristallisé au tournant des années 2000 dans une démarche politique de « renforcement de la cohésion sociale ». Depuis lors, il est devenu un mot d’ordre de l’action urbaine à Bruxelles comme ailleurs en Europe. Présenté dans le discours politique comme l’un des principes centraux d’un projet de ville plus égalitaire, il apparaît, à l’analyse, qu’il sert plutôt de langage pour aborder des enjeux urbains sensibles. Explications.

Lire la suite...

Presqu’une personne d’origine étrangère sur deux est victime de discrimination au moins une fois durant sa recherche d’emploi en Région bruxelloise. C’est ce qui ressort d’une étude menée par la KUL et l’ULB à la demande de l’Office régional bruxellois de l’emploi (Orbem). Une situation qui interpelle.


Lire la suite...

La création d’un service des créances alimentaires, destiné à venir en aide aux personnes dont l’ex-conjoint ne verse pas les pensions alimentaires, fut annoncée en grandes pompes en 2003 par le gouvernement précédent. Pourtant, il se fait toujours attendre, du moins sous la forme promise… C’est-à-dire pas seulement la création d’un service de recouvrement mais également d’un service d’avances. Or, seul le service de recouvrement existe actuellement et rien ne laisse à penser qu’un changement peut être attendu pour 2005. Ce sont ainsi 175 000 familles monoparentales, avec une majorité de mamans créancières qui sont touchées. Démocratie avait consacré en janvier 2004 un dossier au fonds de créances alimentaires, un an plus tard, force est de constater que rien n’a bougé.


Lire la suite...

De plus en plus aujourd’hui, le temps s’impose comme un enjeu collectif. L’accélération des rythmes, l’urgence, la désynchronisation des temps sociaux, le tempo des technologies, l’harmonisation des problématiques liées au temps et à l’espace sont des enjeux qui interpellent un nombre croissant d’acteurs. Dans le cas des femmes salariées, le temps a toujours constitué une préoccupation cruciale : manque de temps, problèmes de conciliation des horaires, improvisation journalière, agendas surchargés, sont le quotidien de la plupart des femmes actives qui ont une charge de famille. Donner une dimension collective à la problématique du temps constitue une réelle opportunité pour sortir ces dilemmes du domaine privé et en faire véritablement une responsabilité collective, à la fois du monde professionnel, des pouvoirs publics, des entreprises.


Lire la suite...

Le Gavroche

Une transaction pénale: rien que ça!

Comme moi, vous avez peut-être avalé votre café de travers en apprenant que Stéphane… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Octobre 2019