À l’annonce d’une nouvelle hausse du prix du pain, qui suivait des augmentations du coût du pétrole, de l’eau et de l’électricité, des émeutes ont éclaté début septembre au Mozambique. Bilan: 13 morts et plus de 400 blessés. Les « émeutes de la faim », que l’on avait déjà connues en 2008 suite à l’augmentation du prix des produits agricoles, sont de retour. Comment assurer le droit à l’alimentation dans le monde ? Un dossier pour tenter d’y voir clair. Retrouvez l’interview d’Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation, en page 3 de ce numéro.

Lire la suite...

La question de la sécurité alimentaire et du droit à l’alimentation est étroitement liée au modèle actuel de globalisation, avec sa division internationale du travail, ses marchés financiers, sa mise en concurrence des travailleurs, l’influence écrasante des multinationales… Le droit à l’alimentation n’est donc pas qu’une question de «bonne volonté» ou de générosité, c’est une question d’organisation du système. Rencontre avec Olivier De Schutter.

Lire la suite...

Dans le prolongement des cérémonies d’anniversaire de l’indépendance du Congo, en juin dernier, il est à la fois utile et instructif de s’interroger sur les conditions de vie de la population congolaise aujourd’hui, en 2010. Dans ce numéro de Démocratie, nous en profitons pour poursuivre notre « tour du monde de la vie associative » : après la Belgique francophone (Charte associative), l’Allemagne (Engagement citoyen), la Flandre (Verenigde Verenigingen), nous nous penchons sur la société civile congolaise. Une société civile qui porte en elle beaucoup d’espoir pour l’amélioration des conditions de vie de la population, pour son émancipation, et pour la démocratisation de la société.

Lire la suite...

Le 4 juin 2009, le président des États-Unis d’Amérique Barack Obama prononçait à l’Université Al-Azhar du Caire un discours historique proposant un ambitieux programme de « réconciliation » entre le monde arabe et musulman, l’Occident, les Palestiniens et Israël 1. Huit mois se sont écoulés et l’administration démocrate donne des signes d’essoufflement, d’autant que les équilibres régionaux ont été mis à mal depuis la reprise en main de la République islamique d’Iran par ses factions ultraconservatrices, l’entrée de l’Irak post-baasiste dans une phase d’incertitudes institutionnelles, l’insurrection afghane, l’immuabilité du régime syrien et l’autonomisation croissante de la Turquie post-kémaliste.

Lire la suite...

En Haïti, la catastrophe sismique de janvier dernier a provisoirement repoussé à l’arrière-plan une situation politique, sociale et économique complexe qui plonge ses racines dans la sortie de l’ère Duvalier en 1986. Depuis cette époque, Haïti vit dans une situation permanente de transition politique entrecoupée de coups d’État, d’embargos internationaux, d’interventions militaires américaines (1994-2004) et de missions onusiennes de stabilisation.

Lire la suite...

Les chefs d’État et de gouvernement des pays membres de l’OTAN, qui se sont réunis en avril dernier pour commémorer les 60 ans de l’Alliance atlantique, ont lancé un long travail de révision du « Concept stratégique » de l’OTAN. Celui-ci devrait être finalisé pour le sommet de Lisbonne, fin 2010. L’OTAN sortira-t-elle de son malaise existentiel ?

Lire la suite...

Parmi les nombreux défis que veut relever l’Administration Obama, en figure un dont on parle peu de ce côté-ci de l’Atlantique mais qui a pourtant valeur de symbole : celui de la réforme de la législation américaine sur les relations sociales. Il s’agirait, si cette réforme est adoptée, de modifier les règles du jeu en matière de syndicalisation des travailleurs, règles qui datent de près de 75 ans et dont les failles seraient à l’origine du long et lent déclin du syndicalisme américain.

Lire la suite...

Depuis l’élection de Reagan en 1982, les États-Unis constituaient un repoussoir pour la gauche démocratique européenne. Malgré quelques moments d’espoir trop vite déçus — la victoire de Bill Clinton en 1992 —, la société américaine offrait en effet le spectacle d’un pays aux prises avec une démocratie aux institutions confisquées par le pouvoir de l’argent, une révolution conservatrice obscurantiste, une liste de régressions sociales sans fin.

Lire la suite...

Le 4 novembre, les électeurs américains ne choisiront pas seulement un président. En déposant leurs bulletins dans l’urne, ils définiront l’Amérique. Le scrutin de 2008 constitue, en effet, en raison de l’héritage légué par l’administration Bush, des défis internationaux qui attendent le prochain président et des changements démographiques et sociologiques à l’intérieur des États-Unis, un rendez-vous décisif de l’Amérique avec son destin. L’identité métisse du candidat démocrate est un élément crucial de la campagne et elle influencera le vote d’une partie importante de l’électorat, mais cette dimension masque des enjeux plus profonds encore, des glissements de plaques tectoniques, qui touchent au modèle économique et à la place des États-Unis dans le monde.

Lire la suite...

À la demande de la campagne « 60 ans de dépossession, 40 ans d’occupation », une délégation belge a effectué en mars 2008 une mission dans les territoires palestiniens et en Israël. Nous en faisions partie, aux côtés de représentants syndicaux, d’associations et mouvements sociaux, culturels, et de coopération 1. Nous nous sommes rendus dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem pour des rencontres avec des organisations israéliennes, palestiniennes et des Nations Unies.

Lire la suite...

Le Gavroche

Une transaction pénale: rien que ça!

Comme moi, vous avez peut-être avalé votre café de travers en apprenant que Stéphane… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Octobre 2019