Que vais-je faire pour les vacances ? Celles et ceux parmi nous qui ont la chance matérielle de pouvoir se poser cette question presque existentielle sont toujours face à une incertitude. Le rebond du Covid nous menace-t-il ? Vais-je me retrouver coincé·e dans un confinement à l’étranger ? Ne risqué-je pas une quarantaine à mon retour ? Mais grâce à Mme Kathleen Verhelst, cheffe d’entreprise et parlementaire Open Vld, peu importe ! Nous irons tous à la plage pendant nos congés. Oui, car il paraît que la plage de sable et de graviers située au bord de la mer ou d’un cours d’eau, la grève quoi, c’est tout bon pour nous occuper les samedis, dimanches et autres jours de congés. Après avoir rempli leurs week-ends de manifestations pour le climat, pour les droits des femmes, contre le racisme, les militant·es n’ont plus beaucoup de samedis et dimanches de libres, non ? Alors pourquoi pas les vacances ? Finalement, c’est pas si bête comme idée. Plus personne ne serait gêné par ces méchant·es travailleur·euses chauffé·es à blanc par des syndicalistes obsédés par l’immobilisme (le mot est de Mme Verhelst). Et en prime, on pourrait leur sucrer leurs congés payés, puisqu’il·elles toucheraient à la place leurs indemnités de grève. Elle n’est pas magnifique l’idée de cette chère Mme Verhelst !? Allez, bonnes grèves… euh bonnes vacances à toutes et tous!

Le Gavroche

J-0 avant les élections américaines

Je lance une capsule temporelle. Le monde a basculé. Jo Biden en tête dans les sondages a… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020