Vous êtes ici : Accueil > Politique belge

Politique belge

La question de l’individualisation des droits en sécurité sociale est une question sensible. Les points de vue qui s’expriment à son sujet sont souvent tranchés. Faut-il supprimer, dans l’octroi des allocations sociales telles que le chômage, toute référence à la fameuse notion de cohabitant? Cela permettrait de mettre fin aux dégradantes visites domiciliaires des inspecteurs de l’ONEm. Cependant, les arguments assuranciels, socioculturels, sociologiques, budgétaires et politiques ne cessent de se croiser à ce sujet.


Lire la suite...

Les pensions peuvent-elles encore constituer un enjeu des élections et de la prochaine législature alors qu'une réforme vient d’avoir lieu en 1997? Souvent considérée comme insuffisante ou comme une étape, cette réforme laisse le champ libre au gouvernement pour certaines dispositions telles que la liaison au bien-être et la revalorisation des plafonds. Or, certains programmes et discours politiques ne manquent pas de semer l'inquiétude...



Lire la suite...

Le 13 juin prochain, les électeurs se choisiront un nouveau parlement belge, mais aussi une nouvelle assemblée européenne. Les élections européennes sont traditionnellement considérées par les partis politiques comme des sondages grandeur nature. Les enjeux de ce scrutin paraissent en effet si éloignés, voire totalement absents du débat, que le choix des citoyens ne constituerait aux yeux des états-majors politiques qu'un simple test électoral.



Lire la suite...

La question de l'euthanasie, et plus particulièrement de sa dépénalisation, est de celles qui reviennent de manière lancinante depuis de nombreuses années. Dès la constitution du Comité consultatif de bioéthique, en 19P6, les présidents de la Chambre et du Sénat invitaient cette instance à donner un avis sur l'opportunité de modifier la législation en cette matière. Quatre grandes tendances se dégagent. Explications.


 

Lire la suite...

Une des problématiques qui interpellera les hommes politiques dans les prochains mois est la prolifération des armes légères dans le monde. Depuis deux ans, cette question est apparue dans plusieurs  instances internationales, dont les Nations Unies et l'Union européenne. La Belgique, grande productrice de ce type d'armes, n'échappera pas au débat.


Lire la suite...

En juin prochain, nous nous rendrons aux urnes. Rarement un scrutin aura paru à ce point joué d'avance. Dans l'esprit d'une partie de l'opinion publique, les jeux sont en effet déjà faits : les perspectives d'une coalition entre la nouvelle fédération PRL-FDF-MCC, qui ratisse décidément large, et le PS paraît à tout le moins réaliste, le PSC n'ayant semble-t-il pas profité de l'"effet Maystadt" et Ecolo, quoiqu'en progression, n'apparaissant pas nécessaire à la formation d'une solide coalition. Élections sans surprises ? Scrutin sans véritable enjeu ? Face à ce scénario trop bien huilé, nous vous proposons, à partir de ce numéro et jusqu'en juin, une série d'articles thématiques consacrés aux enjeux qui nous paraissent les plus importants du scrutin. Au-delà des alliances, stratégies et slogans se profilent des choix de société. Pour inaugurer cette série, Dominique Cabiaux, secrétaire régional de la centrale chrétienne des services publics, analyse le "libéralisme social" face aux services publics.

 

Lire la suite...

Il existe des alternatives à la logique d’austérité aveugle prônée par la Commission européenne et que le gouvernement fédéral met en œuvre. Une gouvernance économique basée sur la seule maîtrise du déficit et de la dette publics et sur la réduction des dépenses publiques n’offre pas de porte de sortie durable de la crise. Refusant de faire du social la variable d’ajustement de la gestion de la crise, les syndicats proposent leurs alternatives à cette logique – socialement régressive et économiquement inefficace – qui préside aux derniers ajustements budgétaires. Démonstration.

Lire la suite...

Il y a un an dans ces pages, Marc Jacquemain avait tenté de montrer schématiquement comment, en se diversifiant, l’extrême droite européenne s’est aussi banalisée et a refaçonné l’orientation idéologique de l’ensemble des forces politiques et des opinions publiques européennes 1. Il pointe cette fois une autre évolution: si l’État a été vidé de nombre de ses prérogatives économiques et politiques, il se trouve hissé au rang de garant d’une identité culturelle qui permet aujourd’hui de justifier bien des discours d’exclusion...

Lire la suite...

Cet article commente les éléments de la note de Bart De Wever qui concernent la protection sociale. Il s’agit de «défédéralisation» des allocations familiales, de certains éléments de l’assurance maladie ou de la politique fédérale de l’emploi, ainsi que de la problématique du contrôle des chômeurs.

Lire la suite...

Ceux qui craignaient un raz-de-marée abstentionniste se sont (trop) vite rassurés : le « parti des personnes qui n’ont pas exprimé de vote » est le second gagnant de ces élections anticipées ! En effet, si l’on additionne le nombre de personnes 1 ne s’étant pas présentées aux urnes (10,78 %) 2 et les votes blancs et nuls (5,18 %), c’est près de 16 % des électeurs qui n’ont pas donné leur voix à un représentant politique. Comparer ce chiffre avec les 17,4 % de la N-VA et aux 13,70 % 3 du PS laisse songeur… dans un pays où voter est obligatoire 4 !

Lire la suite...

DEMOcouvSEPTEMBRE

recevoir-democratie01

Comité de rédaction

Laurence Blésin, Catherine Daloze, Virginie Delvaux, Patrick Feltesse, Pierre Georis, Christian Kunsch, Frédéric Ligot, Thomas Miessen, Véronique Oruba, Paul Palsterman, Céline Polain, Naïma Regueras, François Reman, Muriel Ruol, Claire Terlinden, Anaïs Trigalet
Rédacteur en chef : Nicolas Roelens
Journaliste : Stéphanie Baudot

Email : democratie@moc.be 

Editeur responsable :
Pierre GEORIS, Centre d'information et d'éducation populaire du MOC (CIEP)
BP50 - 1031 Bruxelles

Avec le soutien de Mouvement Social scrl


ciep-moc-logo © 2013 Revue Démocratie FWB QUADRI HORI