Politique belge

La politique d’asile et d’immigration a constitué l’un des points sensibles de la législature de l’arc-en-ciel. Régularisation des sans-papiers, expulsion, aide sociale en nature aux candidats réfugiés… C’est peu dire que ces différents thèmes ont suscité des « frictions » entre les composantes du gouvernement. Le point sur ce dossier chaud.


Lire la suite...

Les questions de sécurité font l’objet de controverses incessantes depuis plus de dix ans. La délinquance sexuelle, l’usage de stupéfiants, l’accélération de la justice pénale, la lutte contre le sentiment d’insécurité, le combat contre le terrorisme sont autant de sujets qui ont tour à tour occupé le devant de la scène.


Lire la suite...

L’une des priorités du gouvernement actuel aura été d’élever le taux d’emploi. À cette fin, il a promu la création d’emplois en diminuant le « coût » de ceux-ci pour les entreprises, sous la forme d’une diminution des cotisations sociales patronales, soit de manière généralisée, soit de façon ciblée vers certaines catégories de travailleurs (jeunes, bas salaires, etc.) que l’on entend privilégier.


Lire la suite...

Back to 1999 ? À entendre les débats politiques récents, en particulier les positionnements communautaires à l’approche des élections de 2003, on pourrait se demander ce qui a changé dans cette Belgique perpétuellement en recherche d’un modèle de coexistence communautaire. Un modèle plus ou moins harmonieux, plus ou moins choisi, plus ou moins équilibré entre l’affirmation d’un fait national belge – solidarité comprise – et la reconnaissance d’identités régionales autonomes. Une fois de plus, en effet, resurgissent des controverses que l’on avait pu croire, un moment, mises sous le boisseau de la législature de l’arc-en-ciel.


Lire la suite...

Alors que s’annonce la fin de la législature de l’arc-en-ciel, nous vous proposons dans les pages de Démocratie (de janvier à mars prochain) une série d’articles tentant une évaluation de la politique gouvernementale. Le point de vue se veut résolument progressiste, au départ d’une question qui servira de fil rouge : l’arc-en-ciel a-t-il ou non fait progresser l’égalité entre tous les citoyens ? Premier volet de cette série : la réforme fiscale.


Lire la suite...

Après de longs mois de laborieuses négociations nationales visant à réduire le périmètre de l'État fédéral belge et à tenter de régionaliser de nouvelles compétences, la Belgique se lance dans la présidence de l'Union européenne (UE) avec un credo : le renforcement des institutions fédérales européennes et l'intégration politique de l'Union... Incohérence ?


Lire la suite...

Votera, voteras pas ? ... Le mois de juin risque fort d'être décisif pour les accords Polycarpe et Lombard. Il n'est dès lors pas inutile d'en rappeler les enjeux principaux.


Lire la suite...

Le 14 mars, les fonctionnaires de l’État fédéral et des autres entités fédérées descendaient dans la rue. En cause, une demande de revalorisation salariale mais aussi le refus du Plan Copernic de modernisation des administrations publiques. Une réforme dont personne ne conteste la nécessité mais dont la méthode, les accents managériaux et l’attitude du ministre de la Fonction publique, Luc Van Den Bossche, en ont hérissé plus d’un.


Lire la suite...

Le Gouvernement fédéral prépare actuellement des arrêtés qui risquent d’avoir des conséquences dramatiques sur les bibliothèques publiques mais aussi sur les établissements scolaires et les centres d’éducation permanente qui mettent des documents écrits à la disposition de leurs consultants. En effet, le Ministre Picqué va publier sous peu une loi réglementant le prix unique du livre (sauf pour la bande dessinée !) qui menacerait la politique d’acquisition des collectivités (plus de ristourne au-delà de 5%). Reprobel, société de collecte de droits d’auteurs, annonce une renégociation à la hausse des taxes sur les photocopies. Enfin, le ministre de la Justice Verwilghen concocte une taxe sur le prêt du livre. L’accès de tous à l’écrit serait-il menacé?


Lire la suite...

La réforme fiscale, présentée à grands renforts médiatiques début septembre par le ministre des Finances, Didier Reynders devrait entrer en vigueur à partir de 2002, moyennant de légères modifications dans son contenu. Cette réforme comprend à la fois une baisse des impôts sur le travail et la suppression de discriminations fiscales entre couples mariés et cohabitants. Elle tend par ce biais à augmenter le revenu disponible des ménages. Selon Luc Simar et Kaat Meyns du Service d’études de la CSC, sous un abord séduisant, cette réforme ne corrige pas suffisamment les injustices du système fiscal et mettra davantage en péril la fonction redistributive de l’État et sa capacité de financement des services publics.


Lire la suite...

DEMO SEPTEMBRE 2017 LOW-page-001

recevoir-democratie01

Comité de rédaction

Laurence Blésin, Catherine Daloze, Virginie Delvaux, Patrick Feltesse, Pierre Georis, Christian Kunsch, Frédéric Ligot, Thomas Miessen, Véronique Oruba, Paul Palsterman, Céline Polain, Naïma Regueras, François Reman, Muriel Ruol, Claire Terlinden, Anaïs Trigalet
Rédacteur en chef : Nicolas Roelens
Journaliste : Stéphanie Baudot

Email : democratie@moc.be 

Editeur responsable :
Pierre GEORIS, Centre d'information et d'éducation populaire du MOC (CIEP)
BP50 - 1031 Bruxelles

Avec le soutien de Mouvement Social scrl


ciep-moc-logo © 2013 Revue Démocratie FWB QUADRI HORI