Environnement

Une réforme fiscale environnementale, autrement dit : rendre plus chers les produits polluants tels que l’énergie fossile tout en rendant moins cher le travail et donc stimuler la création d’emplois ? Sous des allures avenantes, et avec l’appui de l’opinion publique de plus en plus favorable à la protection de l’environnement, la « verdurisation » de la fiscalité gagne du terrain et est ouvertement promue par la Commission européenne. Sans remettre en cause la nécessité de répondre de manière urgente aux défis environnementaux de ce XXIe siècle, cet article entend mettre en lumière les enjeux liés à une telle réforme, en insistant notamment sur les balises sociales à prendre en compte.

Lire la suite...

L’humanité court-elle à sa perte ? Sans vouloir sombrer dans un scénario catastrophe à la « The Day After », force est de reconnaître que le rapport publié fin mars dernier dans le cadre des Objectifs du Millénaire et consacré à l’état des écosystèmes de la planète a quelque chose de particulièrement inquiétant.

 

Lire la suite...

S’il est vrai qu’un « autre monde est possible », il se pourrait que cet autre monde soit celui décrit il y a une trentaine d’années par un prêtre-philosophe-penseur rebelle tout à fait hors normes : Ivan Illich. Ce dernier, dont les ouvrages connurent un énorme succès tout au long des années 70, s’est éteint il y a un peu plus de deux ans dans l’indifférence quasi générale. Les idées d’Illich contiennent pourtant une critique radicale, non-marxiste, du fonctionnement du système économique tel qu’il était en train d’émerger à cette époque et qui connaît aujourd’hui une domination sans partage…

 

Lire la suite...

D’un côté, les riverains. Ils défendent leur santé et leur environnement face au bruit, à la pollution, etc. De l’autre, les travailleurs. Ils défendent leur emploi, leur gagne-pain. Intérêts inconciliables ? Des expériences concrètes montrent que non. Certes, comités d’habitants et syndicats ont parfois du mal à se parler. La récente affaire DHL a montré que le dialogue peut être extrêmement difficile. Mais pas toujours impossible. Un projet mis en place dans le Hainaut occidental par le Réseau intersyndical de sensibilisation à l’environnement (RISE) a permis de surmonter les difficultés. Un exemple à suivre…

 

Lire la suite...

Le développement durable est depuis plus de dix ans une obligation internationale à laquelle la Belgique a souscrit. S’il y a des progrès, ils demeurent lents, et insuffisants par rapport au défi : un développement socio-économique véritablement équitable et durable. Même si beaucoup de démarches dépendent dans une large mesure de décisions et d’orientations prises au niveau européen ou par le niveau fédéral, la Wallonie doit amplifier sa propre action.

 

Lire la suite...

Un « pacte social » a servi de base au développement des relations collectives en Belgique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce pacte visait à mettre tout le monde d’accord sur la nécessité d’une croissance économique mise au service d’une amélioration des conditions de vie et de travail de la population dans son ensemble. Aujourd’hui, peut-on encore affirmer que la croissance économique entraîne un mieux-être de tous ? Philippe Defeyt, économiste, développe ici une hypothèse troublante : et si la croissance s’accompagnait, désormais, non d’une amélioration mais d’une insécurité sociale accrue ?


Lire la suite...

 

Le climat n’attendra pas que les négociations internationales à son sujet aient abouti. Il risque de nous rappeler brutalement qu’il y a bien des limites à la croissance de la pollution.


Lire la suite...

Le « code de la rue » que la ministre de la Mobilité, Mme Isabelle Durant, a présenté en conseil des ministres constitue une révision de certains points du code de la route en faveur des usagers non automobilistes. Il s’agit d’un texte qui a déjà une longue histoire et plonge ses racines en mars 1988, à l’époque où l’ARAU organisa une « école urbaine » sur le thème « Du code de la route au code de la rue ».


Lire la suite...

Faut-il faire l’éloge de la mobilité ? Ou, comme le propose René Schoonbrodt, ancien président de l’Arau et d’Inter-environnement Bruxelles, en faire l’éloge... funèbre ? Depuis des années, ce dernier défend une thèse critique selon laquelle « moins on circule, mieux c’est ». Voici donc l’éloge de la fin annoncée du système actuel de mobilité, plus exactement encore de ce qui le sous-tend, la voiture particulière.


Lire la suite...

Du 21 au 29 septembre s'est déroulée la Semaine de la mobilité durable, un événement qui tente de promouvoir des modes de transport « alternatifs » à l'automobile particulière. Redécouvrir la marche à pied, le vélo, les transports en commun ou le co-voiturage : une initiative bien utile, surtout lorsqu'on fait le compte des nuisances générées par la croissance du trafic motorisé en milieu urbain.


Lire la suite...

DEMO JUIN 2017 LOW-page-001

recevoir-democratie01

Comité de rédaction

Laurence Blésin, Catherine Daloze, Virginie Delvaux, Patrick Feltesse, Pierre Georis, Christian Kunsch, Frédéric Ligot, Thomas Miessen, Véronique Oruba, Paul Palsterman, Céline Polain, Naïma Regueras, François Reman, Muriel Ruol, Claire Terlinden, Anaïs Trigalet
Rédacteur en chef : Nicolas Roelens
Journaliste : Stéphanie Baudot

Email : democratie@moc.be 

Editeur responsable :
Pierre GEORIS, Centre d'information et d'éducation populaire du MOC (CIEP)
BP50 - 1031 Bruxelles

Avec le soutien de Mouvement Social scrl


ciep-moc-logo © 2013 Revue Démocratie FWB QUADRI HORI