Vous êtes ici : Accueil > Économie

La globalisation de l’économie à l’œuvre depuis de nombreuses années pose de nouveaux défis aux structures syndicales, qu’elles soient nationales, régionales (notamment européennes) ou mondiales (CISL, CMT). Depuis plus d’un an, des négociations sont en cours pour adapter les structures internationales à cette donne. Assistera-t-on, en 2006, à la naissance d’une organisation syndicale mondiale unique, démocratique, pluraliste et indépendante ?

Nous avons interrogé Emilio Gabaglio, ancien Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES) pour faire le point sur, d’une part, les nouveaux enjeux que l’élargissement de l’Union pose au syndicalisme européen et, d’autre part, l’état des négociations actuellement menées entre la CISL (Confédération internationale des syndicats libres) et la CMT (Confédération mondiale du travail) pour créer un organisation syndicale mondiale unique, pluraliste et indépendante. Mais commençons par l’Europe. Quels sont les grands enjeux que pose l’élargissement à 25 États membres pour le syndicalisme européen ?

 

Lire la suite...

Les zones franches d'exportation contribuent à la création d'emplois, mais la qualité de ces emplois laisse beaucoup à désirer. La recette des zones franches d'exportation est connue : si elles offrent aux investisseurs des incitations financières, une infrastructure spécialisée, un accès facilité aux marchés, c'est aussi l'exploitation d'une main-d'œuvre bon marché et docile qui fait leur succès auprès des employeurs.


Lire la suite...

Un rapport de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) s’est penché il y a quelques mois sur le phénomène, en augmentation, des zones franches d’exportation. Aux quatre coins du monde, plus de 40 millions de travailleurs y sont employés. Pour un meilleur développement économique et social des pays pauvres ? Non : pour une exploitation économique dégradante. Nous vous livrons, dans les lignes qui suivent, une synthèse de ce rapport pour le moins détonant.


Lire la suite...

Lors des 20 dernières années, les écarts de revenus globaux entre les 20 % les plus riches et les 20 % les plus pauvres des habitants de la planète ont été multipliés par 3, passant du ratio 50 à 1 à celui de 150 à 1 ! (1) Dans son rapport 2002 sur les « pays les moins avancés », la CNUCED note que « l’extrême pauvreté, définie par un seuil international de 1$ par jour, a doublé dans ces pays au cours des trente dernières années », et que 81% de la population y vit avec moins de 2 $ par jour.


Lire la suite...

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) est née le 1er janvier 1995 en remplacement de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). Son rôle est d’assurer qu’aucun des pays membres ne se livre à un quelconque protectionnisme, c’est-à-dire qu’aucun État membre ne place de barrières à l’ouverture de ses marchés (elle est ainsi munie d’un Organe des règlements des différends jugeant les éventuelles violations des traités). Les accords de Marrakech qui ont institué l’OMC, signés en 1994, ont créé quatre accords multilatéraux : l’accord sur les marchandises, les services, les droits de propriété intellectuelle et un accord instituant l’OMC. L’AGCS est l’Accord général sur le commerce des services, c’est-à-dire le volet des accords multilatéraux portant sur la libéralisation du commerce des services. Quels en sont les enjeux ?


Lire la suite...

La Direction Générale du Commerce de la Commission européenne a organisé, en mai dernier, un séminaire de trois jours dont les invités étaient des journalistes des pays les moins avancés (PMA). Le thème de ce séminaire était : « Le commerce global et les PMA : la position de l'Union européenne. » L'attention principale était accordée à la position de l'UE en faveur d'un nouveau cycle de négociations commerciales à l'OMC. Une seule occasion a été donnée au mouvement non lucratif d'exprimer son opposition au nouveau cycle. Dr Raoul Marc Jennar a été invité dans le cadre d'une séquence de ce séminaire consacrée à un débat avec la « société civile » (les trois autres orateurs exprimaient le point de vue du monde des affaires). Voici les principaux extraits de l'exposé présenté à cette occasion.


Lire la suite...

 Du 9 au 13 novembre prochain devrait se tenir – sauf imprévu en ces temps bousculés – une conférence des ministres des 142 pays membres de l'Organisation mondiale du commerce. À l'ordre du jour: le lancement (probable) d'un cycle de négociations commerciales mondial. But ultime : promouvoir le commerce au-delà des frontières en réduisant les obstacles aux échanges. Le contexte international se prête-t-il à cet exercice de renforcement de la mondialisation économique ?


Lire la suite...

 

 

Cinquante mille personnes, 131 pays représentés, 700 ateliers de réflexion et de débat. La deuxième édition du Forum social mondial en février dernier n'est pas passée inaperçue. Le succès considérable de cet événement amène les organisateurs à préparer l'avenir – radieux ? – de la contestation néolibérale. Avec, à la clé, une bonne nouvelle : le rapprochement progressif des " nouveaux " mouvements sociaux et des organisations syndicales " classiques ".


Lire la suite...

La Direction Générale du Commerce de la Commission européenne a organisé, en mai dernier, un séminaire de trois jours dont les invités étaient des journalistes des pays les moins avancés (PMA). Le thème de ce séminaire était : " Le commerce global et les PMA : la position de l’Union européenne. " L’attention principale était accordée à la position de l’UE en faveur d’un nouveau cycle de négociations commerciales à l’OMC. Une seule occasion a été donnée au mouvement non lucratif d’exprimer son opposition au nouveau cycle. Dr Raoul Marc Jennar a été invité dans le cadre d’une séquence de ce séminaire consacrée à un débat avec la " société civile " (les trois autres orateurs exprimaient le point de vue du monde des affaires). Voici les principaux extraits de l’exposé présenté à cette occasion.


Lire la suite...

Du 9 au 13 novembre prochain devrait se tenir – sauf imprévu en ces temps bousculés – une conférence des ministres des 142 pays membres de l’Organisation mondiale du commerce. À l’ordre du jour: le lancement (probable) d’un cycle de négociations commerciales mondial. But ultime : promouvoir le commerce au-delà des frontières en réduisant les obstacles aux échanges. Le contexte international se prête-t-il à cet exercice de renforcement de la mondialisation économique ?


Lire la suite...

DEMOcouvSEPTEMBRE

recevoir-democratie01

Comité de rédaction

Laurence Blésin, Catherine Daloze, Virginie Delvaux, Patrick Feltesse, Pierre Georis, Christian Kunsch, Frédéric Ligot, Thomas Miessen, Véronique Oruba, Paul Palsterman, Céline Polain, Naïma Regueras, François Reman, Muriel Ruol, Claire Terlinden, Anaïs Trigalet
Rédacteur en chef : Nicolas Roelens
Journaliste : Stéphanie Baudot

Email : democratie@moc.be 

Editeur responsable :
Pierre GEORIS, Centre d'information et d'éducation populaire du MOC (CIEP)
BP50 - 1031 Bruxelles

Avec le soutien de Mouvement Social scrl


ciep-moc-logo © 2013 Revue Démocratie FWB QUADRI HORI