Les belles idées tombent comme les feuilles cet automne… Le projet de mise en œuvre d’une Taxe Tobin au niveau européen pourrait passer de (presque) vie à trépas. Cette taxe sur les transactions financières était pourtant promise à une belle destinée. Éprise de solidarité et de justice fiscale, elle devait œuvrer pour le développement des pays du Sud, pour la lutte contre le réchauffement climatique, pour la stabilité financière de l’Europe. Presque à son but, après de longues années de lente gestation, elle est tout simplement liquidée... Par la N-VA qui choisit de retirer l’épingle belge de ce projet ambitieux… Parce que la Taxe Tobin représente un trop grand danger pour le secteur financier. Parce qu’elle risque de faire peur aux investisseurs, aux poids lourds de la City londonienne en quête d’un refuge doré après le Brexit. Parce qu’elle pourrait faire de l’ombre à Bruxelles comme place financière.
Moi je m’dis quand même qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond… Notre gouvernement semble plus effrayé par la solidarité envers les plus démunis que par les riches Kazakhs mafieux qui construisent leur fortune sur de l’argent sale. Car si la taxe Tobin tombe à l’eau, la transaction pénale pour les grandes affaires financières se porte quant à elle fort bien depuis son élargissement en 2011. Et les retombées financières ? Elles semblent bien plus satisfaire les nantis malhonnêtes que les caisses de l’État.

Le Gavroche

Nos valeurs...

C’est l’une des dernières initiatives officielles prises par Maggie De Block au cours de… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Juin 2019