Un peu comme la K7 audio, le VHS ou encore le minitel, - vous vous souvenez : « 3615 code Lula » !- le nucléaire est aujourd’hui une technologie dépassée. En Europe, un à un les pays qui s’étaient lancés dans cette « folle » aventure ont décidé de tourner la page ou sont en passe de le faire : Autriche, Suède, Italie, Belgique, Allemagne… Tout doucement, ce débat est même en train de s’imposer en France ! Les arguments pour se passer de cette énergie sont nombreux. Puisque le risque zéro n’existe pas, le premier d’entre eux est que le nucléaire reste une technologie dangereuse, aux conséquences, en cas de problème, difficilement maîtrisables, mesurables, quantifiables… Demandez aux habitants de Fukushima, ils en connaissent un rayon sur le sujet. Mais en matière de sécurité nucléaire, il n’y a pas à craindre seulement des catastrophes naturelles même si celles-ci sont à la fois plus nombreuses et de plus grandes ampleurs qu’auparavant. Dans le toujours excellent magazine « Alternatives Economiques », on apprend que le nombre d’incidents - pour la plupart du temps mineurs, ouf !- dans les centrales nucléaires en France est en augmentation ces dernières années. En cause, le recours massif, un peu comme partout dans l’industrie, à la sous-traitance dans les équipes de maintenance qui laisserait à désirer. Du personnel aux conditions de travail dégradées en matière de sécurité et de radioprotection. Tiens donc ! Dans cette course au profit permanent qui caractérise notre époque, non, décidément le nucléaire n’est plus une technologie adaptée…

 

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019