Michael O’Leary, le bouillant PDG de Ryanair, aurait-il trouvé son maître? Je ne parle pas de la société italienne Aviointeriors qui a mis au point le «SkyRider», une sorte de faux siège pour avion qui oblige les passagers à se tenir dans une position quasi verticale et très inconfortable, mais qui permet de gagner 12 centimètres entre chaque rangée et d’entasser d’autant plus de monde. Non, Michael O’Leary n’a aucune crainte à se faire du côté de l’Italie, lui qui a déjà suggéré de faire voyager des passagers tout simplement debout; l’accès aux toilettes restant bien entendu payant. O’Leary n’a rien à craindre non plus des turbulents étudiants bruxellois qui se sont fait débarquer d’un avion Ryanair à Lanzarote pour avoir pris à partie le personnel de bord qui leur réclamait des surtaxes pour excès de bagages. La réplique du PDG n’a pas manqué d’humour très british: une vidéo postée sur YouTube qui explique une méthode pour voyager léger, sur une musique du célèbre feuilleton humoristique Benny Hill. Non, c’est contre toute attente des Pays-Bas que vient le danger pour lui. Un ingénieur hollandais, lassé de payer la surtaxe de bagages sur les vols Ryanair a, non sans humour, conçu un manteau permettant de stocker entre poches et doublure pas moins de 15 kilos de bagages. Le règlement de la compagnie à bas coûts ne prévoit rien au sujet des vêtements. Et l’ingénieur ne craint nullement de confirmer la réputation un peu pingre de ses compatriotes, surtout s’il peut équiper les étudiants belges. Face à un danger aussi imminent, Michael O’Leary n’aura d’autre issue que mettre en application l’une de ses célèbres fausses bonnes idées: taxer les passagers obèses.

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019