Une fois de plus, cette année, je n’ai pas été invité au Forum de Davos. Dommage : les grands de ce monde ne savent pas ce qu’ils ratent. Soit. Cela ne m’a pas empêché de jeter un coup d’œil sur leurs débats.


Premier constat : les organisateurs avaient programmé pas moins de 226 sessions de travail en six jours ! En moyenne : 37 sessions par jour. Y a pas à dire, ce sont des bosseurs. Deuxième constat : apparemment, 2010 sera l’année des « re- ». En effet, les thèmes de toutes ces sessions commençaient presque tous par un « re- » : repenser le risque financier systémique, reconstruire l’économie, redessiner les comportements de consommation, restaurer la foi dans l’économie (!), reconstruire la confiance dans le business, réorienter le marketing, rebâtir le système monétaire international, repenser le capitalisme de marché, reconsidérer l’éthique dans les affaires... Bon, déjà, on pourrait se poser la question : tous ces « re » sont-ils autre chose qu’une formule de style ? A-t-on jamais « pensé » (tout court) le capitalisme, « bâti » (tout court) le système monétaire, « considéré » (tout court) l’éthique des affaires ? Mais soit, admettons. Malgré tout, ce qui reste encore bizarre, c’est qu’à la fin, il y avait encore une session qui s’intitulait : La Prochaine Crise Globale. Donc, si on comprend bien, à Davos, nos élites ont absolument tout re-pensé, mais il y aura quand même encore des crises globales ?! Dans ce cas, pour l’an prochain, il faut leur proposer une série d’autres « re- », du genre : remballer l’oligarchie économique internationale, renverser le capitalisme, refroidir les salles de marché, recaler les paradis fiscaux... En somme, refaire le monde. Et avec ça, qui sait, peut-être qu’ils m’inviteront l’année prochaine ?

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019