Le refrain est connu : en Belgique, tout va pour le mieux. Socialement, économiquement, écologiquement. Budgétairement, c’est aussi le nirvana : d’après le gouvernement fédéral, il n’y a que 12 petits milliards d’économies à réaliser d’ici à 2018. Dans notre petit îlot de paix et de tranquillité, tout est tellement rose que le gouvernement fédéral a même décidé de remplacer ses vieux avions de combat F16 par de flambants neufs F35. Coût estimé de l’opération : 6 milliards d’euros. Heureux hasard, 6 milliards, c’est aussi, à quelques euros près, la somme qui a échappé au contrôle de l’État belge dans le cadre du « Swissleaks », une fraude fiscale à grande échelle connue de longue date par les autorités.
Pris par une subite envie de simplisme, nous serions tentés de régler rapidement les problèmes budgétaires en se rappelant que 6+6 font 12. Mais non. D’ailleurs, pourquoi s’échiner à traquer les milliards de la fraude fiscale quand on peut trouver quelques malheureux millions en stigmatisant le chômeur. Une question de choix, assurément. Mais des choix qui en disent long. Ainsi, au nom d’une illusoire sécurité, il est bien plus facile d’assumer la présence de 300 soldats dans la rue. Le tout pour la modique somme de 1,8 million d’euros pour un mois. Or l’armée devrait rester au total un minimum de sept semaines. Faites le calcul... Tiens, au fait, combien ça coûterait de mettre plus de travailleurs sociaux dans ces rues ?

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019