Vous l’avez peut-être entraperçu sur les réseaux sociaux : le hashtag #notinmyname. Cela ne vous dit rien ? Il s’agit d’une « campagne » lancée par une ONG britannique ; le but étant que des musulmans se désolidarisent publiquement des actes barbares commis par l’État islamique en Irak. Le sous-entendu est consternant et potentiellement explosif : démontrez-nous que vous n’êtes pas tous des islamistes convaincus. Et tant pis pour ceux qui ne participeront pas à la campagne... Cette action médiatique était probablement affublée des meilleures intentions. Son résultat, par contre, risque d’être dramatique. Tout comme celui de l’intervention militaire en Irak. Certes, la barbarie de l’État islamique est sans nom. Mais que proposent les chefs d’État occidentaux ? Une bonne vieille intervention militaire avec ses missiles, ses destructions, ses civils tués et ses millions d’euros dépensés. Tout cela pour quoi ? La question (pourtant de première importance) ne reçoit jamais de réponse.Car aucune stratégie politique à long terme pour éviter la résurgence de l’islamisme n’est mise sur pied. Comme si les représentants politiques rechignaient constamment à tirer les leçons du passé. Absence totale de projet politique à moyen terme ; amnésie par rapport à l’histoire récente : bienvenue dans le règne de l’immédiateté et de l’entêtement stérile ! Pour le meilleur. Et surtout pour le pire.

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019