Ironie de l’Histoire: les protestations de la population ukrainienne ont donc (temporairement ?) pris fin alors que les Jeux olympiques de Sotchi connaissaient également leur épilogue. Europe ou Russie ? Russie ou Europe ? Pour certains, il fallait absolument choisir un « camp ». Au final, on se rend compte que le scénario était plus complexe que cette simpliste équation. Ce qui est indubitable par contre, c’est que l’Union européenne n’a pas su parler d’une seule et même voix. Le contraire aurait été étonnant, car à bien y regarder, que saiton du projet politique de l’Union européenne pour son voisin ukrainien ? Poser la question, c’est sans doute y répondre. Assouplir le régime des visas pour les citoyens ukrainiens qui souhaiteraient se rendre dans nos pays ? N’y pensez même pas. Tout au plus, a-t-on entendu parler des quelques concessions économiques que « Bruxelles » pourrait faire à son voisin de l’Est. Les années passent et pourtant, l’Europe continue de conditionner toute avancée politique avec ses voisins à l’instauration d’économies de « libre-marché ». La chanson est connue. Certes, Vladimir Poutine n’offrait guère plus de perspectives. Mais on conviendra quand même que la comparaison est peu flatteuse...

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019