Pour moi aussi, coût du pétrole aidant, fini les vacances aux Bermudes et en Thaïlande. Cette année, n’écoutant que mon courage et mon portefeuille, j’ai décidé de passer juillet… en Pologne — c’est à dire nulle part, selon Alfred Jarry. Commençant mon périple par Wroclaw, petite ville à l’Ouest du pays, vraiment très très à l’Ouest, j’ai eu le grand honneur d’y être invité à l’inauguration du square… Ronald Reagan — dites « Rondo Ronaldo Reagana » pour plus d’authenticité. Cérémonie très émouvante avec découverte d’un buste en verre du héros de la Liberté, lecture d’une lettre de Nancy, et plein de militaires tout droits qui arrivaient à garder leur sérieux. C’est drôle d’ailleurs, comme la liberté est toujours accompagnée de plein de militaires tout droits. Mais les mauvais esprits diront ce qu’ils veulent, les urbanistes polonais ont quand même le sens de la sémantique, puisque sur ce beau square, ils ont placé un shopping centre tout neuf où les hommes libres viennent célébrer les prix démocratiques. Mais puisqu’il paraît que l’histoire est un grand balancier qui intègre progressivement la thèse et l’antithèse en une glorieuse synthèse, j’attends avec impatience mes prochaines vacances en Nouvelle Europe. Et l’inauguration du boulevard John Lenine. Ou alors de l’impasse Sylvester Staline.

Le Gavroche

« Après moi les mouches... »

« Où placer Michel, Reynders, Chastel ? Le casse-tête du casting libéral pour les… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Septembre 2019